Sa bouche ne connaît pas de dimanche

Festival d’Avignon 2019  – Vive le sujet 

 

Sa bouche ne connait pas de dimanche

Un spectacle conçu et interprété par Pierre Guillois et Rébecca Chaillon

Il y a quelque chose de transcendant à créer un spectacle dans un lieu chargé de culte. La commande du Festival d’Avignon et de la SACD pour l’édition 2019 de Vive le Sujet nous a donné envie d’inventer ensemble autour de cet espace : Le jardin de la Vierge. 
Quelle est l’origine de notre monde à deux : notre création en quelques jours. Nous nous sommes amusé.e.s à co-écrire notre genèse intime. Nous avons déplié les couches de nos personnes et mis au jour nos rapports ambigus au catholicisme, au sacré, à la pureté. La chair est venue souder ces questionnements, celle de l’animal, celle que l’on mange, la viande dont nous nous régalons. Le plaisir du goût du sang et la culpabilité qui accompagne la tuerie nourricière. Le besoin de se confesser. Nous avons décidé de jouer à être des créatures divines et des personnages profanes, et de sacrer ensemble comédie légère mais grinçante et performance engagée mais onirique. À l’origine de Rébecca, la Martinique. À l’origine de Pierre, la Bretagne. Mais Rébecca réalise qu’elle est noire et Pierre devient pédé. Puis Rébecca veut devenir Bouchère sainte tandis que Pierre, bannit Dieu de sa vie car il est né Innocent. Á l’origine, se trouve aussi le cochon, celui que l’on élève et abat en Bretagne, Celui que l’on célèbre à table, à Noël en Martinique et qui fut importé sur l’île par les premiers colons.
*Sa bouche ne connait pas de dimanche part d’une expression du créole martiniquais Bouch li pa ni dimanch.